Union Sportive du Val d'Issole : site officiel du club de foot de GAREOULT - footeo

Les courbatures

Les courbatures correspondent à des impressions de rigidité musculaire suite à un effort important et/ou long. Les courbatures font mal, mais le sportif courbaturé n'est pas immobilisé.

Les courbatures peuvent apparaitre immédiatement après l'effort ou quelques heures après, pour atteindre leur maximum quelques fois le lendemain ou surlendemain des efforts

Certains gestes sportifs les provoquent plus que d'autres, notamment les gestes inhabituels. Certains efforts, dits "excentriques" (quand le muscle se contracte en s'étirant) sont les plus traumatisants car le muscle est sollicité pour freiner un mouvement.

Les courbatures peuvent aussi être dues à une infection virale : la grippe, une hépatite… Les courbatures surviennent souvent lors d'un syndrome grippal, de maladies rhumatismales surtout à leur début, ou encore quelquefois, lors d'affections hormonales (thyroïdienne...).

Les courbatures sont importantes pendant 2 à 3 jours et leur effet s'estompe en une bonne semaine

Dans le cas des courbatures, contrairement aux crampes, les fibres musculaires sont lésées, certaines même déchirées, mais ces lésions sont minuscules, ne sont visibles qu'à l'examen au microscope d'un fragment de muscle prélevé par ponction, et ne mettent pas le muscle immédiatement en danger

En fait trois causes sont principalement à l'origine des courbatures :

1.     Des petits épanchements de sang provoqués par rupture des capillaires sanguins

2.    Des microtraumatismes entraînant une lésion des cellules musculaires.

3.    Une accumulation de déchets (ammoniac…) dans le muscle

L'accumulation d'acide lactique a longtemps été avancée comme cause des courbatures. Pourtant les courbatures ne sont pas liées à une production d'acide lactique comme dans les crampes. L'acide lactique est sécrété par un muscle qui se contracte dans un environnement pauvre en oxygène par exemple quand l'effort fourni est intense et prolongé.

Dès que le mouvement cesse, les concentrations en acide lactique tendent vers la normale.

Les gaines qui entourent les faisceaux de fibres comme une fine peau, peuvent donc être soumises à de minuscules déchirures. Tout rentre dans l'ordre rapidement et les cicatrices sont efficaces et indolores.

Bien sûr l’entraînement musculaire régulier diminuera l’apparition des courbatures. On dit qu’il est possible d’éviter les courbatures par un échauffement et des étirements des muscles qui doivent travailler avant et après l’exercice. Ces pratiques sont certes indispensables pour éviter de se blesser pendant l’activité sportive mais il semble qu’elles n’empêchent pas l’apparition des courbatures chez une personne non entraînée.

Les courbatures n’empêchent pas de continuer à pratiquer l’activité physique qui les a provoquées, elles semblent même être atténuées grâce à l’augmentation de la circulation sanguine dans le muscle douloureux.

7 conseils anti-courbatures

Vérifiez que vous n'avez pas de fièvre : si vous avez des courbatures alors que vous n'avez pas fait de sport et qu'en plus vous avez de la fièvre, il s'agit peut-être d'une infection virale comme la grippe. Prenez rendez-vous chez votre médecin.

Bougez : les courbatures disparaissent plus rapidement lorsque vous mettez vos muscles en mouvement et que vous les assouplissez. Le stretching, le vélo et même la marche à pied sont recommandés.

Sans forcer : si vous avez des courbatures c'est parce que vous avez trop forcé sur certains muscles. Attendez quelques jours avant de refaire du sport.

Un bain chaud : la chaleur détend les muscles et soulage les douleurs.

Un massage léger : il permet de réchauffer et de détendre les muscles courbaturés. Vous pouvez appliquer en même temps une pommade antalgique pour atténuer la douleur.

Des médicaments ? Si la douleur est trop forte, prenez éventuellement un antalgique classique.

Voir le médecin ? Habituellement les courbatures sont totalement anodines. Cependant, si elles ne disparaissent pas au bout de quelques jours ou qu'elles vous invalident, consultez votre médecin. Par ailleurs signalez-lui vos traitements en cours, car certains médicaments comme les anti-cholestérol peuvent provoquer des courbatures.

Pour finir, le mieux est encore d'éviter les courbatures, en prenant le temps de vous échauffer avant et de vous étirez après l'effort.

Les courbatures correspondent à des impressions de rigidité musculaire suite à un effort important et/ou long. Les courbatures font mal, mais le sportif courbaturé n'est pas immobilisé.

Les courbatures peuvent apparaitre immédiatement après l'effort ou quelques heures après, pour atteindre leur maximum quelques fois le lendemain ou surlendemain des efforts

Certains gestes sportifs les provoquent plus que d'autres, notamment les gestes inhabituels. Certains efforts, dits "excentriques" (quand le muscle se contracte en s'étirant) sont les plus traumatisants car le muscle est sollicité pour freiner un mouvement.

Les courbatures peuvent aussi être dues à une infection virale : la grippe, une hépatite… Les courbatures surviennent souvent lors d'un syndrome grippal, de maladies rhumatismales surtout à leur début, ou encore quelquefois, lors d'affections hormonales (thyroïdienne...).

Les courbatures sont importantes pendant 2 à 3 jours et leur effet s'estompe en une bonne semaine

Dans le cas des courbatures, contrairement aux crampes, les fibres musculaires sont lésées, certaines même déchirées, mais ces lésions sont minuscules, ne sont visibles qu'à l'examen au microscope d'un fragment de muscle prélevé par ponction, et ne mettent pas le muscle immédiatement en danger

En fait trois causes sont principalement à l'origine des courbatures :

1.     Des petits épanchements de sang provoqués par rupture des capillaires sanguins

2.    Des microtraumatismes entraînant une lésion des cellules musculaires.

3.    Une accumulation de déchets (ammoniac…) dans le muscle

L'accumulation d'acide lactique a longtemps été avancée comme cause des courbatures. Pourtant les courbatures ne sont pas liées à une production d'acide lactique comme dans les crampes. L'acide lactique est sécrété par un muscle qui se contracte dans un environnement pauvre en oxygène par exemple quand l'effort fourni est intense et prolongé.

Dès que le mouvement cesse, les concentrations en acide lactique tendent vers la normale.

Les gaines qui entourent les faisceaux de fibres comme une fine peau, peuvent donc être soumises à de minuscules déchirures. Tout rentre dans l'ordre rapidement et les cicatrices sont efficaces et indolores.

Bien sûr l’entraînement musculaire régulier diminuera l’apparition des courbatures. On dit qu’il est possible d’éviter les courbatures par un échauffement et des étirements des muscles qui doivent travailler avant et après l’exercice. Ces pratiques sont certes indispensables pour éviter de se blesser pendant l’activité sportive mais il semble qu’elles n’empêchent pas l’apparition des courbatures chez une personne non entraînée.

Les courbatures n’empêchent pas de continuer à pratiquer l’activité physique qui les a provoquées, elles semblent même être atténuées grâce à l’augmentation de la circulation sanguine dans le muscle douloureux.

7 conseils anti-courbatures

Vérifiez que vous n'avez pas de fièvre : si vous avez des courbatures alors que vous n'avez pas fait de sport et qu'en plus vous avez de la fièvre, il s'agit peut-être d'une infection virale comme la grippe. Prenez rendez-vous chez votre médecin.

Bougez : les courbatures disparaissent plus rapidement lorsque vous mettez vos muscles en mouvement et que vous les assouplissez. Le stretching, le vélo et même la marche à pied sont recommandés.

Sans forcer : si vous avez des courbatures c'est parce que vous avez trop forcé sur certains muscles. Attendez quelques jours avant de refaire du sport.

Un bain chaud : la chaleur détend les muscles et soulage les douleurs.

Un massage léger : il permet de réchauffer et de détendre les muscles courbaturés. Vous pouvez appliquer en même temps une pommade antalgique pour atténuer la douleur.

Des médicaments ? Si la douleur est trop forte, prenez éventuellement un antalgique classique.

Voir le médecin ? Habituellement les courbatures sont totalement anodines. Cependant, si elles ne disparaissent pas au bout de quelques jours ou qu'elles vous invalident, consultez votre médecin. Par ailleurs signalez-lui vos traitements en cours, car certains médicaments comme les anti-cholestérol peuvent provoquer des courbatures.

Pour finir, le mieux est encore d'éviter les courbatures, en prenant le temps de vous échauffer avant et de vous étirez après l'effort.

Les courbatures correspondent à des impressions de rigidité musculaire suite à un effort important et/ou long. Les courbatures font mal, mais le sportif courbaturé n'est pas immobilisé.

Les courbatures peuvent apparaitre immédiatement après l'effort ou quelques heures après, pour atteindre leur maximum quelques fois le lendemain ou surlendemain des efforts

Certains gestes sportifs les provoquent plus que d'autres, notamment les gestes inhabituels. Certains efforts, dits "excentriques" (quand le muscle se contracte en s'étirant) sont les plus traumatisants car le muscle est sollicité pour freiner un mouvement.

Les courbatures peuvent aussi être dues à une infection virale : la grippe, une hépatite… Les courbatures surviennent souvent lors d'un syndrome grippal, de maladies rhumatismales surtout à leur début, ou encore quelquefois, lors d'affections hormonales (thyroïdienne...).

Les courbatures sont importantes pendant 2 à 3 jours et leur effet s'estompe en une bonne semaine

Dans le cas des courbatures, contrairement aux crampes, les fibres musculaires sont lésées, certaines même déchirées, mais ces lésions sont minuscules, ne sont visibles qu'à l'examen au microscope d'un fragment de muscle prélevé par ponction, et ne mettent pas le muscle immédiatement en danger

En fait trois causes sont principalement à l'origine des courbatures :

1.     Des petits épanchements de sang provoqués par rupture des capillaires sanguins

2.    Des microtraumatismes entraînant une lésion des cellules musculaires.

3.    Une accumulation de déchets (ammoniac…) dans le muscle

L'accumulation d'acide lactique a longtemps été avancée comme cause des courbatures. Pourtant les courbatures ne sont pas liées à une production d'acide lactique comme dans les crampes. L'acide lactique est sécrété par un muscle qui se contracte dans un environnement pauvre en oxygène par exemple quand l'effort fourni est intense et prolongé.

Dès que le mouvement cesse, les concentrations en acide lactique tendent vers la normale.

Les gaines qui entourent les faisceaux de fibres comme une fine peau, peuvent donc être soumises à de minuscules déchirures. Tout rentre dans l'ordre rapidement et les cicatrices sont efficaces et indolores.

Bien sûr l’entraînement musculaire régulier diminuera l’apparition des courbatures. On dit qu’il est possible d’éviter les courbatures par un échauffement et des étirements des muscles qui doivent travailler avant et après l’exercice. Ces pratiques sont certes indispensables pour éviter de se blesser pendant l’activité sportive mais il semble qu’elles n’empêchent pas l’apparition des courbatures chez une personne non entraînée.

Les courbatures n’empêchent pas de continuer à pratiquer l’activité physique qui les a provoquées, elles semblent même être atténuées grâce à l’augmentation de la circulation sanguine dans le muscle douloureux.

7 conseils anti-courbatures :

Vérifiez que vous n'avez pas de fièvre : si vous avez des courbatures alors que vous n'avez pas fait de sport et qu'en plus vous avez de la fièvre, il s'agit peut-être d'une infection virale comme la grippe. Prenez rendez-vous chez votre médecin.

Bougez : les courbatures disparaissent plus rapidement lorsque vous mettez vos muscles en mouvement et que vous les assouplissez. Le stretching, le vélo et même la marche à pied sont recommandés.

Sans forcer : si vous avez des courbatures c'est parce que vous avez trop forcé sur certains muscles. Attendez quelques jours avant de refaire du sport.

Un bain chaud : la chaleur détend les muscles et soulage les douleurs.

Un massage léger : il permet de réchauffer et de détendre les muscles courbaturés. Vous pouvez appliquer en même temps une pommade antalgique pour atténuer la douleur.

Des médicaments ? Si la douleur est trop forte, prenez éventuellement un antalgique classique.

Voir le médecin ? Habituellement les courbatures sont totalement anodines. Cependant, si elles ne disparaissent pas au bout de quelques jours ou qu'elles vous invalident, consultez votre médecin. Par ailleurs signalez-lui vos traitements en cours, car certains médicaments comme les anti-cholestérol peuvent provoquer des courbatures.

Pour finir, le mieux est encore d'éviter les courbatures, en prenant le temps de vous échauffer avant et de vous étirez après l'effort.

 

Aucun événement

BON A SAVOIR !!!

Commerçants, artisants, vous avez besoin de vous faire connaitre.

Contactez nous, nous avons des solutions professionnelles déductibles des impôts !

!06 20 06 02 07