Union Sportive du Val d'Issole : site officiel du club de foot de GAREOULT - footeo

La maitrise des émotions

Quand nous sommes absorbés par nos émotions, notre mémoire active est moins efficace, notre concentration baisse. Cela est vrai encore plus au football ou le cerveau est autant important que les jambes.

Dans le football amateur, notamment dans les équipes évoluant dans les séries de district, il n'est pas rare d'observer des joueurs ayant du mal à gérer leurs émotions. Ces joueurs, bien qu'aillant des qualités techniques et physiques montrent peu de tolérance au stress et peu de maitrise d'eux mêmes. Ils s'adaptent difficilement aux pressions physiques ou morales et ils reproduisent inlassablement les mêmes réactions vaines et inadaptés. La plus part du temps ce sont eux qui écopent d'avertissements voir de cartons. Certains vont jusqu'à péter les plombs en déconcentrant ainsi toute leur équipe et démontrent par ce fait leur limite dans le domaine du football.

La maitrise de soi implique donc la gestion de ses émotions, l'apaisement de ses angoisses et le contrôle de ses pulsions. Elle doit aussi gérer les émotions délibérément provoqués surtout lorsqu'elles sont désagréables comme des insultes ou des coups reçus.

Souvent les colères sont le fruits d'incompréhensions, d'un sentiment d'injustice, le résultat d'une incapacité de maitrise refoulée. La fierté mal placée, la peur d'être un dégonflé aux yeux des partenaires ou des supporters, la haute estime de son jeu, sont des facteurs aggravants et agissent comme des catalyseurs sur ces joueurs qui peuvent mettre ainsi un groupe en péril.

Au football, il est essentiel de savoir contrôler le ballon et de contrôler ses émotions ; cela fait parti de l'esprit sportif dont je rappelle les principes :

  • le respect des règles ;

  • le respect des officiels ;

  • le respect des adversaires ;

  • le respect des partenaires (tolérance des niveaux) ;

  • la maitrise de soi et le coping(*) (qui sont les critères de réussite)

 

Quelque soit l'issue d'un match, la grandeur d'esprit d'un club se mesure aux comportements de ces joueurs et de ces coaches sur le terrain ainsi qu'aux comportements de ses supporters.

 

 

Luc Vaissière

 

 

 

(*) Le terme de coping fait référence à l'ensemble des processus qu'un individu interpose entre lui et un événement éprouvant, afin d'en maîtriser ou diminuer l'impact sur son bien-être physique et psychique. Les individus ne subissent en effet pas passivement les situations difficiles qui s'imposent à eux, mais interviennent constamment pour établir des conditions qui leur soient propices. Cette tentative de maîtrise poursuit deux buts essentiels : éliminer ou réduire les conditions environnementales stressantes, mais aussi le sentiment de détresse qu'elles induisent.

Définition extraite du site « pedagopsy » 

BON A SAVOIR !!!

Commerçants, artisants, vous avez besoin de vous faire connaitre.

Contactez nous, nous avons des solutions professionnelles déductibles des impôts !!

06 20 06 02 07

 

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 2 Dirigeants
  • 2 Entraîneurs
  • 1 Arbitre
  • 4 Joueurs
  • 2 Supporters